Truks en vrak
Accueil du site > 2012 > mars > Inauguration d’un parlement juif européen à Bruxelles

Inauguration d’un parlement juif européen à Bruxelles

| ujfp.org & ejpress.org | vendredi 17 & mardi 28 février 2012

jeudi 1er mars 2012



Vive les Parlements Européens,
que 100 Parlements s’épanouissent

par le Bureau National de l’UJFP | ujfp.org | mardi 28 février 2012


Il est né le parlement juif européen. Jouez Shofars, résonnez Tambourins !
Voilà une idée qu’elle est bonne.
Un parlement, ce n’est pas seulement un lieu où l’on parle et ment. C’est un lieu où s’écrit la loi.
Bon, les tables de la Loi, nous les avons. Mais 10 commandements, c’est trop peu pour régler tous les aspects de la vie dans des civilisations de la valeur des nôtres – et faire comprendre aux autres civilisations qu’elles n’ont pas le niveau.
Vive le Parlement Juif européen, installé dans le ghetto, pardon le bunker bruxellois.

Mais surtout n’en restons pas là, et aidons les autres à atteindre ce degré.
Il faut un parlement occitan européen, avec présence du Val d’Aran et de Monaco, débat pour le val d’Aoste.
Il faut un parlement celte, un parlement basque, un parlement slave, un parlement musulman européens...

Ah non ? Et pourquoi non ? Parce que personne ne veut délégitimer la Russie, il n’y a pas besoin d’un Parlement slave à Bruxelles ?
Parce que le Coran vient d’ailleurs, il n’est pas autochtone ?
Mais alors la Bible ?

Cette histoire de parlement est donc un nouvel épisode du chantage permanent à l’exception juive, parce que l’antisémitisme, parce que la Shoah, parce que Israël.
Que l’Union européenne fasse siéger non un conseil représentatif des Juifs d’Europe (qui n’a pas lieu d’être), mais un assez misérable lobby du sionisme en grande pompe dans son siège même, dit à quel niveau d’aplatissement devant Israël l’institution en est arrivée. Et il y a effectivement à craindre que ce soit une étape vers le rehaussement des relations entre l’UE et Israël au point que Israël deviendra explicitement ou implicitement nouvel Etat de l’Union. Au fait, avez-vous entendu dire qu’un seul député européen s’était étonné de ce tapis rouge déroulé pour cette mascarade ? José, Jean-Luc, savez vous que ce n’est pas pour ce silence que vous avez été élus ?

Disons-le le plus clairement possible : cette logique est une fuite en avant irresponsable. Elle exacerbe l’hostilité à l’Etat israélien au Moyen Orient comme en Europe. Ceux qui veulent sincèrement une paix durable pour une communauté juive au Moyen Orient doivent comprendre qu’ils font fausse route, que la paix passe par la reconnaissance des crimes commis contre le peuple palestinien, par la reconnaissance des droits de ce peuple, par la sanction des dirigeants qui ont entrainé Israël dans cette politique criminelle, par la fin de leur impunité.
Le meilleur service que les Juifs européens puissent rendre aux Israéliens, c’est de s’engager pleinement dans la campagne BDS aux côtés de tous les défenseurs sincères des droits humains dans le monde.



Bureau National de l’UJFP le 28-02-2012

Union Juive Française pour la Paix (UJFP) - 21 ter rue Voltaire, 75011 PARIS
Téléphone : 06 26 25 97 33 · e-mail : Site : ujfp.org



ejpress.org

Inauguration à Bruxelles du premier parlement juif européen saluée comme ’un grand jour pour les Juifs en Europe’
| ejpress.org | vendredi 17 février 2012


parlement juif

BRUXELLES (EJP)---La réunion inaugurale des 120 membres élus du premier Parlement juif européen, un nouveau forum innovateur où s’exprimeront les idées et les préoccupations des Juifs européens, s’est tenue jeudi 16 février dans le bâtiment du Parlement européen à Bruxelles.

Les membres du Parlement représentent 47 pays et ont été élus par plus de 400.000 personnes en Europe de l’est, centrale et occidentale qui ont voté via internet et ont ainsi montré un intérêt et une demande sans précédent pour une organisation nouvelle transparente et démocratiquement élue, indique l’Union juive européenne (EJU), l’organisation à la base de la création de ce parlement.

Des figures de proue de la communauté juive en Europe se trouvent parmi les élus comme Pierre Besnainou de France, Cefi Jozef Camhi de Turquie, Nathan Gelbart d’Allemagne, Oliver Mischon de Grande-Bretagne et Joel Rubinfeld de Belgique, mais aussi de jeunes personnalités émergentes.

Dans son allocution d’ouverture au nom du parlement européen, la députée européenne bulgare Antonyia Parvanova a qualifié cette première réunion d’"historique" et a affirmé qu’"elle marquera le futur des Juifs en Europe et au-delà".

"Je suis fière et honorée d’être devant vous tous en ce jour. Pour la première fois, se réunissent ici les représentants d’organisations représentant plus de 3,5 millions de citoyens juifs à travers le continent", a-t-elle dit.

"Pour la première fois dans l’histoire, le peuple juif européen se présente comme une assemblée autour d’une cause".

Elle a souligné que le nouveau parlement juif européen "sera la voix représentant la communauté juive en Europe".

"Je suis convaincue qu’il sera une voix forte qui contribuera positivement au développement européen".

Elle a terminé son discours par une prière juive traditionnelle. "J’allume la bougie de cette assemblée et de la première session du parlement juif européen" avant de souhaiter en hébreu "Mazal Tov" (Bonne chance).

Tomer Orni, CEO de l’Union juive européenn, a déclaré : "La vision d’un Parlement juif européen est désormais une réalité. Il constitue une étape majeure pour la représentation juive en Europe. Nous sommes profondément convaincus que ce parlement sera une force positive face à l’environnement changeant et aux grands défis auxquels doit faire face la communauté juive européenne".

Le dénominateur commun des 120 membres du parlement est leur identité juive et leur passion pour la défense et la promotion des intérêts et valeurs juifs à l’échelle internationale.

Deux parlementaires, représentant l’Europe de l’ouest et de l’est, le Belge Joël Rubinfeld et l’Ukrainien Vadim Rabinovich ont été choisis comme vice-présidents pour conduire les travaux destinés à préparer la première assemblée générale en avril prochain.

"Les défis sont immenses car ils concernent ni plus ni moins que l’avenir et la place de plus de 3 millions de Juifs européens dans leurs pays respectifs", a dit M.Rubinfeld.

Parmi ces défis, il a cité l’antisémitisme, le problème de la déligitimation d’Israël mais aussi la promotion des valeurs juives et l’ouverture vers d’autres communautés.

"Après cette première réunion, je suis confiant sur notre capacité à relever ces défis".

L’idée de la création d’un parlement juif européen fut pour la première fois évoquée par le président israélien Shimon Peres qui avait prédit le succès de cette nouvelle structure.

Le parlement a son siège à Bruxelles où se tiendront les assemblées générales.

La liste des 120 membres est disponible sur le site www.eju.org.

La réunion du parlement juif européen a coïncidé avec la visite à Bruxelles d’une délégation de dirigeants de la Conférence des présidents des principales organisations juives américaines conduite par son vice-président exécutif, Malcolm Hoenlein.

L’unauguration du parlement juif européen a été célébrée jeudi soir en compagnie des dirigeants juifs américains lors d’un dîner de gala en présence de l’eurodéputé allemand Elmar Brok, président de la commission des Affaires étrangères du parlement européen.



2 Messages de forum

  • « un forum innovateur où s’exprimeront les idées et les préoccupations des Juifs » selon l’agence de presse européenne Juive.

    Représentant quarante sept Etats alors que l’Union Européenne en compte vingt-sept, les membres du parlement européen Juif ont été élus via internet par plus de 400.000 personnes en Europe de l’Est, centrale et occidentale. L’inauguration de la nouvelle instance européenne a eu lieu dans le bâtiment du parlement européen où siègera la nouvelle assemblée.

    Pour Joël Rubinfeld son vice-président, le parlement européen Juif aura pour défi de lutter contre l’antisémitisme, de faire face au problème de la déligitimation d’Israël mais aussi de promouvoir des valeurs juives et l’ouverture vers d’autres communautés.

    Cette inauguration est plutôt passée inaperçue dans les médias. Pourtant, la gouvernance de la zone européenne et le rôle de l’Europe sont plus que jamais au coeur de l’actualité. Peu d’informations sont disponibles sur cette nouvelle instance, sur son champs d’action, ses moyens et sur son pouvoir.

    Si cette instance tient sa légitimité en la représentation de 3,5 millions d’européens de confession juive alors à quand un parlement européen musulman à Bruxelles chargé de lutter contre l’islamophobie, de promouvoir les valeurs musulmanes et de représenter les 44 millions de musulmans vivant en Europe ?

    Répondre à ce message

    • Je ne crois en aucune façon à ce "parlement juif" !

      Mais si tel était le cas, on vous attend, Monsieur "Ajib".... Vous êtes 11 fois plus nombreux...

      Mais si ce n’est pas indiscret, quelles sont les valeurs musulmanes que vous souhaitez défendre en Europe : La "chat ria", les piscines séparées, le "vouale" pour les femmes, la lapidation.........euh, la chasse aux mécréants, impies, infidèles, le djihad, les minarets avec "mouedzin", les républiques islamiques pour tous ?

      Répondre à ce message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0